Le Décompte de Semaines jusqu'à la visite de 2022

 Les Images: Info & descriptions

 

  - Semaine 52 - 

En ce moment même, on devrait être en route pour partager un verre ensemble à Oignies, mais le Covid nous a décidé autre chose.

Espérons que cet événement ne soit que reporté vers le mai 2022, ainsi, pour nous aider à l’anticipation de la visite, en collaboration avec Images – notre club photographique local, nous proposons de partager une nouvelle image de Oignies, chaque semaine, avec nos amis à Buxton.

Allons-y ! On commence le compte à rebours avec l'image numero 52.  

Alain Cieslak - 29th May 2021

Link 52.jpg
 

  - Semaine 51 - 

Link 51.jpg

La Villa les Floralies fut utilisée comme quartier général par l’armée anglaise pendant la bataille de Oignies en mai 1940.

Le 28ième mai, pendant que les Allemandes prenaient la ville, un soldat anglais ligoté sur une chaise fut brûlé vif dans la villa, qui était depuis surnommée "La Maison de l'Anglais Brûlé / The house of the burned Englishman".

Ce ne fut pas possible de identifier le soldat, il reste ainsi "Connu seulement à Dieu", reposant parmi ses frères d’armes, dans le cimetière de la ville.

 

  - Semaine 50 - 

Oignies est connu pour la qualité de son offre sportive. Le Stade Municipal, offre la possibilité de pratiquer de nombreuses disciplines, l'athlétisme qui a fait la renommée de L'Etoile de Oignies, mais aussi le basket, le volley, le football, le tennis, le judo...


Guy DRUT (médaille d'or aux JO de Montréal en 1976, 110m  haies) est né à Oignies et s'est entrainé sous les couleurs de l'Etoile. Auparavant, Michel JAZY (médaille d'argent JO Tokyo 1960 1500m - 9 records du monde mile 2000m, 2 miles, 3000m, relais 4x1500m) né à Oignies y avait commencé lui aussi sa carrière sportive.

Qui sera le prochain ?

Link50.jpg
 

  - Semaine 49 - 

link49.jpg

Henriette Crombez, épouse de Clercq (1812 – 1878) est considérée comme une bienfaitrice de la Ville. En 1842, ayant acheté avec son époux le château de Oignies, elle y entreprend des forages afin de créer des étangs dans le parc. En plus de l’eau, on y découvrira du charbon.


Ce sera le début d’une ère industrielle qui verra le petit village se transformer en ville.


Henriette Crombez participera largement à l’aménagement de la ville (construction d’écoles, de salle des fêtes, de l’église, installation de l’éclairage au gaz…) son souvenir est partout.

 

  - Semaine 48 - 

Les travaux de construction des Puits 9 et 9 bis ont débuté en 1927 et en 1933 l’extraction du charbon y a commencé.
Le 20 décembre 1990, c’est là que la dernière berline de charbon extraite dans le Nord – Pas de Calais était remontée, mettant fin à cette grande histoire.

Aujourd’hui le site du 9 -9 bis est inscrit au patrimoine mondial de l’humanité.
 

Link 48.jpg
 

  - Semaine 47 - 

Link 47.jpg

On pourrai se croire dans une scène de Star wars, à la porte d'embarquement pour une planète lointaine....

C'est un autre voyage que propose le Métaphone, à la fois salle de concert pouvant accueillir 650 spectateurs pour des concerts de musique amplifiée, rock, rap, pop... et instrument de musique en soi, quand le vent fait vibrer les plaques de sa peau exterieure et qu'elle tinte en rappellant le bruit des machines de la Fosse 9 toute proche.

 

  - Semaine 46 - 

9-9bis la Salle des Pendus :

 

À la fois vestiaire et douche pour les mineurs,

la salle des pendus doit son nom à son système d'accrochage. Chaque mineur avait sur lui un jeton numéroté correspondant à une chaîne au bout de laquelle étaient pendus ses vêtements. À la fin du poste un simple coup d'œil permettait de vérifier si tous étaient bien remontés.


Aujourd'hui réhabilitée comme l'ensemble du site, la salle des pendus accueille de nombreuses animations musicales.

Link 46.jpg

  - Semaine 45 - 

 
Link 45.jpg

14 juillet  - La Fête Nationale

Le 14 juillet 1789 les parisiens prennent d'assaut le château- prison de la Bastille. Cette date symbolise le début de la Révolution Francaise.

Pour rappeler cet évènement, tous les ans des feux d'artifice sont tirés dans toutes les villes du pays.

 

Link 44.jpg
 

  - Semaine 44 - 

Le jardin de l’église St Barthelemy

Espace de repos en plein centre ville, le jardin qui a été récemment aménagé derrière l’église offre à tous les promeneurs détente et tranquillité.

 

Une légende dit que Henriette de Clercq avait fait creuser un tunnel entre son château tout proche et l’église, pour être à l’abri les jours de pluie. Si les jardiniers de la ville en ont retrouvé la trace, ils ont su garder leur secret…

 

 

  - Semaine 43 - 

Link 43.jpg

La Plateforme Logistique Multimodale Delta 3 est un vaste ensemble dédié au transport de marchandises qui s’étend entre Dourges et Oignies. C’est plus d’un demi million de mètres carrés d’entrepôts, desservis par l’autoroute, la voie ferrée et le canal  qui reçoivent des containers venus du monde entier, dont les marchandises seront reconditionnées et diffusées dans tout le nord de la France et les régions frontalières.

 

  - Semaine 42 - 

Les Terrils

Oignies est au coeur du plat pays que chantait Jacques Brel. Les seuls reliefs qui existent, les terrils sont les vestiges de l’activité minière, montagnes de schistes extraits des entrailles de la terre lors de l’exploitation minière.


Ils sont aujourd’hui le plus souvent aménagés en espace vert et si on se donne la peine de monter à leur sommet, on peut y admirer le paysage sur des dizaines de kilomètres.

 

Link 42.jpg

  - Semaine 41 - 

 
Link 41.jpg

Le CMCF

- Centre de la Machine à Vapeur et du Chemin de Fer

La fosse 2 a été détruite dans les années 70. Le bâtiment qui abrite la machine d‘extraction, énorme machine à vapeur qui emmenait les hommes et le matériel à plus de 800 mètres de profondeur, a été préservé.


Depuis le début des années 90, il accueille le CMCF, association de passionnés de modélisme ferroviaire, de la plus petite échelle à la taille réelle, mais aussi la mine image et le musée des ambulants postaux.

 
Tous les ans, le dernier week-end d’août, le site accueille un grand rassemblement de collectionneurs et de passionnés venus de toute l’Europe.

 

  - Semaine 40 - 

La Mine Image

Située sur le site de la Fosse 2 et partie intégrante du CMCF, la Mine image est l’ancien centre de formation des mineurs, dans un ensemble de galeries dédiées, ils pouvaient apprendre le maniement du matériel, les techniques de creusement, les règles de sécurité…

Aujourd’hui, ce musée vivant est ouvert à la visite et guidés par d’anciens mineurs, on y comprend mieux la dureté de leur métier.

Link 40.jpg
 

  - Semaine 39 - 

Link 39.jpg

Pacific 231

En juillet 1938, le roi George VI et son épouse, Elizabeth, la mère d’Elizabeth II, sont venus en France pour une visite officielle.
 
Le train royal qui a emmené les souverains et les nombreux accompagnateurs à Paris, était tracté par une locomotive de légende, la Pacific 231. C’est celle là même que les passionnés du CMCF restaurent, avec pour projet de la remettre en circulation.

Dans les années 90, Queen Mum a accepté de devenir la marraine du projet.
 

  - Semaine 38 - 

 

Festival international de la Vapeur Vive

Depuis plus de 30 ans, le dernier weekend d'août, le CMCF organise un grand rassemblement autour de la thématique du train et de la vapeur.

Des passionnés venus de toute l'Europe viennent y présenter leurs plus belles pièces à un public émerveillé.

Link 38.jpg
 

  - Semaine 37 - 

Link 37.jpg

Les Baraques à Frites

Le Royaume Uni a ses fish and chips, le Nord de la France et la Belgique ne sont pas en reste avec leurs baraques à frites. Food trucks avant l'heure, elles sont fréquentées par une clientèle très disparate, lycéens et travailleurs le midi, jeunes et moins jeunes en goguette le soir, mais aussi familles qui préfèrent y acheter des frites à ramener à la maison pour accompagner le dîner...

S'il a changé plusieurs fois de propriétaire et de nom, le Petit  Maxime est sans doute la plus ancienne des baraques à frites de la ville et était déjà présente lors du premier jumelage.

 

  - Semaine 36 - 

Le Centre Culturel de la Fosse N°2

Le weekend dernier, la municipalité a organisé une grande fête champêtre pour marquer le début des travaux de construction du nouveau centre culturel, situé dans les anciens bâtiments de la fosse 2, en face du CMCF, et qui seront réhabilités pour accueillir la nouvelle médiathèque et l'école de musique notamment, mais aussi de nombreuses autres activités.

Link 36.jpg
 

  - Semaine 35 - 

Link 35.jpg

La chapelle St Joseph

Entre 1920 et 1930, les compagnies minières ont fait massivement appel à de la main d'œuvre polonaise pour faire face aux besoins de l'exploitation du charbon.

Des quartiers entiers furent dédiés à l'accueil de ces familles ouvrières, notamment ceux implantés entre la ligne de chemin de fer Lille Paris et Ostricourt, et qu'on appelait alors "la petite Pologne".

Vestige de ce passé, la chapelle St Joseph, bâtie en 1925 par les compagnies minières pour la communauté polonaise, où, de nos jours encore c'est un prêtre polonais qui dit la messe en polonais.

 

  - Semaine 34 - 

Eurostar

Depuis 1994, la Grande Bretagne n'est plus tout à fait une ile, puisque le tunnel sous la Manche a installé un lien permanent avec le continent.

 

La construction de la ligne de TGV qui relie Paris – Lille et Londres et qui longe l'autoroute a bouleversé pendant plus d'un an la vie de la commune. Des norias de camions ont traversé Oignies pour emmener les schistes des terrils environnants, qui ont servi à construire les voies et les ouvrages d'art. Il a fallu ensuite reconstruire de nombreuses routes qui avaient été endommagées.

 

Aujourd'hui, le passage des TGV, Eurostar et Thalys qui rythme permet à des milliers de personnes de se déplacer en toute sécurité.

Link 34.jpg
 

  - Semaine 33 - 

link 33.JPG

Les Teuf Teuf du Neuf

Créée en 2017, l'association des teuf teuf du Neuf rassemble les amoureux oigninois de vieilles voitures. Toujours prêts à partager leur passion, ils sont présents lors de très nombreuses manifestation sur la commune et dans les environs pour exhiber leurs trésors.

 

  - Semaine 32 - 

La Maison de Batman

La première guerre mondiale a vu l'occupation de Oignies par les troupes allemandes. Celles-ci ont bâti des fortifications

nombreuses, en ville et sur les routes environnantes. La plupart des bunkers bâti en ville ont été démantelés, mais il en reste beaucoup dans les champs et le long des routes.

Celui-ci, situé dans le bois des Hautois à été transformé en abri pour les chauves souris, ce qui impressionne toujours les enfants...

Link 32.JPG
 

  - Semaine 31 - 

Link 31.JPG

La Sécurité Sociale Minière

Dès le milieu du XIXème siècle, le gouvernement a obligé les compagnies minières privées à prendre en charge la santé de leurs travailleurs. Des centres de soins furent bâtis à cet effet, mais ils furent aussi pour les Compagnies l'occasion d'afficher leur puissance et leur richesse..

À Oignies, la Pharmacie du centre de santé des mines date de cette époque .Elle est toujours en activité et a été complétée d'installations récentes qui offrent désormais à l'ensemble de la population, les services d'un centre de soins pluridisciplinaires.