Le samedi 23ième Mai 2020:

Soirée du Jumelage en Virtuelle

Normalement à cette date les Friends of Oignies profiteraient d’une soirée animée et aimable, comme hôtes des Amis de Buxton, à notre ville jumelée en France.

 

Comme nous savons, à cause de la crise médicale, nous étions contraints à annuler la visite de 2020. Néanmoins, comme la visite annuelle est l’événement principal de chaque année aux temps ordinaires, nous ne voulions pas laisser passer cette date sans aucune célébration.

 

Merci à Sue Quas-Cohen pour le concept d’organiser une soirée virtuelle sur ZOOM pour que les membres français et anglais puissent se réunir à travers de la Manche.

 

« Quelle bonne idée ! » j’ai pensé en lisant le courriel de Sue aux membres du comité, mais en arrivant à la phrase finale « …à toi de l’organiser, Chris », j’ai commencé de bien douter la sagesse de l’idée ! Comment organiser une telle séance, potentiellement avec des dizaines de participants simultanément en ligne, tout le monde désirant en même temps à dire bonjour et saluer tout le monde – et en deux langues en plus !

Reconnaissez-vous quelqu'un ?  Une selection de cuptures d'écran sur ZOOM

En effet, la séance s’est très bien passée à mon avis, principalement à cause de l’esprit d’amitié et bonhommie qui règne toujours lorsque nous sommes réunis avec nos Amis de Oignies, même en réalité virtuelle. Il y avait un total de 35 foyers français et anglais en ligne, et comme c’étaient deux ou plus de personnes qui s’y rejoignaient de la majorité de sites, j’estime que ça mets plus de 70 personnes qui étaient « présentes » ce soir. Derek faisait du bon travail en dirigeant plusieurs contributions des deux côtés de la Manche. Il a failli réussir à maintenir de l’ordre, mais il faut dire que j'ai trouvé la fonction « couper tous les micros » assez utile de temps en temps, lorsque la cacophonie générale menaçait !

Georgina Bloomfield joue les hymns nationaux, accompagnée par sa mère à la piano

De notre part, c’était bien agréable pour Catrin et moi d’échanger quelques mots avec notre couple français très sympa, Hugo & Rosy Alleaume, c’était une petite consolation, au moins, en place de les voir en personne.

 

Pour ceux parmi nous, qui sont assez âgés pour rappeler les années soixante-dix, la soirée donnait un beau souvenir nostalgique des Concours Eurovisions de la Chanson des temps jadis à la télé, et les problèmes techniques de l’époque.  « …Bonsoir Oignies. Est-ce que vous pourriez nous annoncer les votes du jury français ? Vous m'entendez à Oignies ? …Il y a quelqu’un ? »

 

Pour le Concours de la Chanson entre Buxton et Oignies, Buxton a offert des interprétations des deux hymnes nationaux au violon joué par Georgina Bloomfield. Pour la chanson française, les Amis de Buxton ont chanté ensemble « les Corons », une ballade comtemplative des années quatre-vingt, où il s’agit de la vie dans les communautés minières du nord de la France. Le résultat ? Une victoire pour tous les deux bien sûr !

Plus tôt pendant la journée, il y avait une cérémonie au cimetière de Oignies en commémoration du quatre-vingtième anniversaire des drames tragiques qui se sont passés à Oignies et ses environs pendant la Seconde Guerre mondiale. Un drame qui était fondamental en formant les liens forts entre les deux villes qui existent toujours.

 

À cause de la crise actuelle, personne de Buxton ne pouvait assister à la cérémonie. Néanmoins, avec la coopération de la Légion Britannique, nous avons envoyé 18 petites croix en bois à Oignies pour qu’elles soient posées sur les tombes des soldats anglais y enterrés, y compris les six de Buxton. Les plus cordiaux remerciements à nos amis de Oignies de l’avoir organisé.

De Chris Clegg

La cérémonie au mauselée de Oignies 

Véronique Bernard pose les croix en bois sur les tombes anglaises